Le design fiction : imaginez votre futur pour créer votre présent

Le design fiction : imaginez votre futur pour créer votre présent

LE DESIGN FICTION, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Chez Future Agency, nous nous entourons des esprits les plus créatifs en recherche prospective. Avec eux, nous explorons le futur pour créer des scénarios prospectifs et aider les entreprises à préparer leur futur. 

Le design fiction est une méthode d’exploration du futur, qui confronte différentes hypothèses d’évolution de la société et des tendances, pour voir lesquelles sont préférables. On étudie des signaux faibles, sur lesquels on s’appuie pour imaginer différents scénarios.

Pour reprendre la définition, du maître de la science-fiction et du design fiction, Bruce Sterling : 

“Le Design Fiction est une approche prospective (visant à faire émerger des idées en imaginant une situation future) utilisant les techniques du design, du prototypage, de la narration ou encore de la vidéo. ” 

Black Mirror, série de dystopie créée en 2011 par Charlie Brooker, qui raconte différentes contre-utopies liées à la technologie

Faire du Design Fiction, c’est donc expérimenter le futur en faisant appel à ses capacités créatives : on maquette, on prototype des objets, des services et des process de la façon la plus vraisemblable possible. Puis, on les teste pour explorer l’impact émotionnel des solutions élaborées, leur acceptabilité et leur pertinence en termes de futur souhaitable.

LE DESIGN FICTION ÇA VIENT D’OÙ ?

Le premier à initier des ateliers de « design fiction » (cela ne s’appelait pas encore comme ça !), c’est Robert Jungk dans les années 1950. Il fédérait les citoyens autour d’un futur souhaitable dans ses « ateliers de l’avenir ». 

C’est finalement en 2005 que la méthode est véritablement formalisée, toujours par Bruce Sterling dans son ouvrage “Shaping Things”. Il nous interroge sur l’impact que nous pouvons avoir – ou non – sur notre futur. 

LE DESIGN FICTION ON L’UTILISE DANS QUEL SECTEUR ?

Le Design Fiction était d’abord utilisé dans la sphère politique pour favoriser le débat et la démocratie. Il y est d’ailleurs encore très utilisé (IA de Watson qui se présente aux élections américaines en 2016, annonce de l’indépendance de la Flandre en 2006 dans le JT de Philippe Dutilleul, etc.)

Mais sinon, c’est pour tous les secteurs ! Le retail, la santé, l’énergie, le transport, la banque et l’assurance – et toutes les strates de l’entreprise, du technicien au COMEX. Tous doivent développer des capacités d’adaptabilité pour faire face à un monde en grande évolution.

L’intelligence artificielle Watson de IBM

 

QUAND FAIT-ON DU DESIGN FICTION ?

On utilise le design fiction pour plusieurs raisons : 

  • Rassurer quant à l’évolution de son métier
  • Définir une orientation stratégique
  • Imaginer un nouveau produit ou un nouveau service
  • Réfléchir à l’avenir de son secteur
  • Anticiper l’impact d’un nouveau produit
  • Questionner la culture d’une entreprise

NOS EXEMPLES DE DESIGN FICTION PRÉFÉRÉS

Le Near Future Laboratory a construit avec IKEA un catalogue du futur imaginant et mettant en scène les produits du futur en se projetant dans l’avenir de l’iot.

La forme de ce catalogue paraît plus vraie que nature : les codes visuels de la marque, les légendes, les photographies, les prix sont ceux d’un catalogue Ikea. Par contre les produits… pas vraiment ! 

Au détour d’une photo d’étagère, on découvre ainsi que l’on peut s’abonner à la librairie “Nyfiken” et obtenir des nouvelles de Google, des articles sur les tendances, des extraits de livres et des films livrés numériquement. A la page suivante, on nous invite à prendre un autre abonnement pour un lit, une couette, un gel douche! En jouant sur cette idée d’abonnement, Near Future Lab tire le phénomène Netflix et Spotify (économie de l’usage et non de la propriété) vers un futur possible de notre société. 

Ikea investit dans la maison connectée

Dans le projet maggic.ooo, l’artiste et biologiste Marry Maggic questionne l’accessibilité aux hormones dans le monde pharmaceutique.

Elle a développé un ensemble de contenus : de la vidéo DIY pour permettre aux femmes de produire leur propres hormones, le projet « Open Source Oestrogen », et des fausses publicités d’une compagnie « egstro-eggs ® » vendant des œufs de poules devant aider les femmes à augmenter leur fertilité.

La multiplication des contenus, des acteurs (fictifs) et des supports permet de générer une vision d’autant plus crédible qu’elle entre en résonance avec différents aspects du quotidien.

Une boite d’egstro-eggs

A quoi ressemblera le futur de votre industrie ?

Vous souhaitez en savoir plus ou en discuter avec nous ?

Laisser un commentaire